Comment la méditation change-t-elle le cerveau

Comment la méditation peut-elle changer notre corps et notre esprit ?

Voici un court enseignement de Mingyur Rinpoché. (Ce dernier est l’auteur de nombreux ouvrages sur la méditation. Dans une émission de Sagesse bouddhiste, il explique qu’il souffrait de crise de panique lorsqu’il était jeune. La méditation lui a permis d’en s’en libérer.)

« Traditionnellement, on dit de notre corps qu’il est comme le cheval et que notre esprit est comme le cavalier.” Donc le corps peut influencer l’esprit et l’esprit peut influencer le corps.

Prana, Bindu, Nadi

« Qu’est-ce que le corps ? C’est ce qu’on appelle d’habitude prana, bindu et nadi.

Les nadi sont les nerfs, les canaux dans le corps.
Et les bindu sont les cellules, qui se meuvent dans les nerfs, à l’intérieur des canaux.
Et le prana est l’énergie qui met les choses en mouvement. Les choses se meuvent grâce au prana.

Quand nous inspirons, le niveau grossier de notre respiration est le niveau grossier du prana, qui va grâce aux souffles dans tout le corps, et aide la circulation du sang, et la pompe du coeur.
Tout cela est relié et interdépendant. Et le sang va dans les nerfs, les canaux.
Du sommet de la tête aux bouts des pieds, il y a prana, bindu et nadi.

J’ai eu beaucoup de discussions avec des neuroscientifiques sur ce qu’ils appellent “ les neurones.”
Les neurones sont comme des arbres, qui sont les nerfs (les nadi).
Et il y a les neurotransmetteurs, qui sont les bindu, qu’on appelle parfois “les gouttes”. Les gouttes sont comme des cellules.
Enfin, il y a les vagues, le rythme, la charge électrique, ceux sont les prana.

Dans le cerveau, se trouvent toutes ces choses.

Dans la tradition, quand on commence à méditer, tous les prana, bindu, et nadi sont au travail.

Les trois corps : physique, Subtil, de Sagesse

« Habituellement on dit qu’il y a trois niveaux du corps.
Le niveau grossier du corps est ce qu’on peut voir.
Et il y a le corps subtil. Dans les rêves, vous avez un corps qu’on appelle « le corps subtil.”
Et dans le corps, ce corps subtil est comme un entrepôt.

Si quelqu’un expérimente un traumatisme, le traumatisme est emmagasiné dans le corps subtil, mais il peut aussi emmagasiner ce qu’on fait de bien.

Quand on commence à méditer, cette méditation construit une habitude, une tendance habituelle, la mémoire d’une bonne habitude, emmagasinée dans le corps subtil, dans notre corps.


Puis il y a le corps de sagesse, qui est au-delà du temps et de la matière, donc très difficile à comprendre. Quand on regarde dans le miroir, on peut voir notre reflet dans le miroir, et ce reflet
ressemble à une forme, mais qui est au-delà du temps et de la matière. C’est le corps de sagesse ou le corps de vacuité.

D’abord, quand on commence à méditer, ce qu’il se passe c’est que le niveau grossier du corps change. Cela a un fort impact sur le corps subtil, le corps inconscient, le corps qui est l’entrepôt,
où s’emmagasinent les souvenirs et les tendances habituelles.

Du coup, par la méditation, tout change dans notre corps. Tout se transforme avec la conscience,
l’amour, la compassion, et la sagesse.

Neuroplasticité

Mingyour Rinpoche - Méditation et science
Mingyour Rinpoché ainsi que Matthieu Ricard et d’autres personnes confirmées en méditation se sont volontier prêtés aux études des scientifiques ces dernières années.

« Pendant des années, j’ai travaillé avec des scientifiques, j’étais un cobaye, un sujet de test.
Durant ces périodes, j’ai eu de nombreuses discussions avec beaucoup de scientifiques.
Et ce qu’ils disaient c’était que d’abord ils ont découvert la neuroplasticité.

Il y a environ 20 ou 25 ans, les neuroscientifiques ne croyaient pas que le cerveau avait la capacité de changer. On considérait que si vous naissiez malheureux, le reste de votre vie serait malheureux. Si vous étiez né légèrement anxieux, aucun espoir pour vous, le reste de votre vie, vous seriez anxieux. Si vous étiez né un peu coléreux, vous resteriez comme ça.
Mais maintenant, ils disent que le cerveau peut changer, c’est la neuroplasticité.

Plus tard, les neuroscientifiques ont découvert les voies neuronales. Le changement crée de nouvelles “autoroutes” dans le cerveau :

  • les autoroutes du bonheur,
  • les autoroutes de l’amour-bienveillant,
  • les autoroutes de la sagesse,
  • les autoroutes de la conscience…

Cela peut entraîner une transformation du cerveau.

Quand la transformation est là, cela se passe aussi dans le corps.

Récemment, les neuroscientifiques ont découvert la neurogénèse : l’expression des gènes est aussi changée par la méditation.

Donc, si vous êtes né malheureux, il y a de l’espoir, vous pouvez changer, et spécialement par la méditation, vous changez facilement.
Quand vous méditez, les scientifiques m’ont dit que vous pouvez consciemment changer votre cerveau, c’est à dire que vous pouvez le changer selon vos souhaits.

Prendre en main le changement par la méditation

« Normalement, notre cerveau change tout le temps, mais inconsciemment, hors de contrôle, parce que l’environnement, la situation, nous force à changer, les différentes circonstances nous forcent à changer même si on ne le veut pas.

Mais par la méditation, vous pouvez demander au cerveau de changer.
Vous pouvez demander à votre esprit de changer.

Il y a beaucoup de liberté dans ce changement. Par chance, avec la méditation vous pouvez changer votre esprit, et en même temps vous pouvez changer votre corps.

Le cheval peut changer le cavalier, et le cavalier peut changer le cheval.

Le mieux c’est quand le cheval et le cavalier travaillent ensemble.

Source : How Meditation Changes the Brain – Tergar

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Retour à l'intérieur des lignes
Voir tous les commentaires
0
SVP, laissez-moi un commentairex
()
x