▶️La vraie histoire du yoga

« La vraie histoire du yoga », micro-vidéo (4 minutes) de France-Culture (01/2022)
Participante : Marie Kock, journaliste et autrice du livre « Yoga, une histoire du monde » aux éditions La Découverte.

source : https://www.franceculture.fr/religion-et-spiritualite/le-yoga-nest-pas-la-tradition-millenaire-a-laquelle-vous-pensez

Le yoga [tel que répandu dans le monde aujourd’hui] s’est développé en Californie. Et non, [ce yoga là] n’est pas issu d’une tradition indienne millénaire.

Même si aujourd’hui, on va y penser comme une pratique presque mémorielle, très ancestrale, et qui n’aurait pas bougé malgré les évolutions de la société, ce yoga qu’on pratique qujourd’hui, qui est fait de postures, de Pranayama et aussi de tout un style de vie qui va avec, c’est un yoga moderne, qui n’a en fait qu’une centaine d’années.

– Marie Kock

C’est la colonisation britannique qui va précipiter son apparition. À l’époque, il existe mais plutôt sous une forme de chemin philosophique que d’exercices physiques.

Les postures, ou asana-s, c’est censé faciliter faciliter la méditation plus que travailler la souplesse.

Et les Indiens vont voir dans le Yoga, qui est en réalité un peu en train de péricliter en Inde, un moyen de dire : « on a une philosophie, une spiritualité, qui est bien antérieur à votre venue ». Ça va être une façon de se réapproprier leur indépendance. Ils vont commencer à l’exporter.

– Marie Kock

Swami Vivekananda à un maître spirituel, se rend à l’exposition universelle de Chicago en 1893. Il est donne un discours acclamé, qui fait connaître l’hindouisme au monde occidental et ouvre la voix.

Tirumalai Krishnamacharya, ça fonde une école en 1924 en Inde, Ami sors, où il codifie la pratique moderne. C’est celle-ci que plusieurs gourou-s (i.e. maîtres) indiens vont faire connaître aux États-Unis à partir des années 1920. Le pionnier, Paramahansa Yogananda, publiera sont entre « autobiographie d’un yogi », un succès mondial.

Ça va être le premier gourou indien qui va rester sur le sol américain. Il est lâche tout pour aller accomplir cette mission qui est « Go West ». Donc ils vont se retrouver beaucoup aux États-Unis, faire des tournées voir s’installer pour certains. Ils vont déjà commencer à l’hybrider pour que ça réponde mieux aux besoins de l’occident.

– Marie Kock

La Californie devient l’eldorado des gourou-s : le climat ne leur est pas dépaysant, l’État est plus tolérant que le reste du pays et déjà doté d’une culture du corps.

Et puis surtout il y a Hollywood. Et Hollywood, c’est à la fois une avant-garde, c’est-à-dire que c’est des gens qui sont susceptibles d’essayer le yoga, un peu comme une lubie d’acteur ou de star. Ca va être des endroits où il faut être vu. Et puis, aussi, à l’époque, comme il n’y a pas d’Internet, le cinéma hollywoodien c’est ce qui est susceptible de rayonner le plus loin. Bikram, dans les années 1970, il refait exactement la même chose. Charlène MacLaine va le prendre sous son aile. C’est elle, notamment, qui va lui dire de faire payer ses cours.

– Marie Kock

En parallèle, des Américains voyagent en Inde et écrivent des best-sellers sur leurs expériences à leur retour. En 1968, les Beatles rendent célèbre la ville de de Rishikesh, en Inde, considéré comme la capitale du yoga.

Les traces ancestrale remonte à plusieurs textes fondateurs de l’hindouisme : les Védas, qui datent d’il y a plus de 3000, et la Bhagavad-Gita, un texte écrit entre le Vème et le IIème avant notre ère. Mais le yoga classique prend corps il y a 2200 ans. Dans les yoga-sutra de Patanjali, un érudit dont l’existence est entouré de légendes . Rédigé en sanskrit, les sutra-s doivent être interprétés par un gourou accompli.

Les sutra-s, ça veut dire « perles ». C’est comme des perles qu’on enfile sur un fil. C’est donc des sortes d’aphorismes, c’est presque un moral en fait, une sorte d’éthique.

– Marie Kock

On n’y trouve des préceptes de vie, comme :

  • ne pas mentir,
  • ne pas voler,
  • étudier les écrits,
  • méditer en répétant le son « OM »

Les sutra-s n’indiquent pas encore de posture corporelle : ils forment donc une sagesse, un athlétisme, plutôt qu’une pratique physique. Les postures apparaîtront en plus tard à partir du XIIe siècle. La notion de chakras, les 7 centres d’énergie du corps humain, apparaît entre le VIIIème et le Xème siècle.

Il va y avoir beaucoup d’emprunts, par exemple les chakra-s, qu’on imagine comme étant quelque chose de purement yogique. En fait ça vient du Tantra, ça vient du bouddhisme. Il y a énormément d’emprunts qui vont faire que le Yoga va s’hybrider tout au long de son parcours.

– Marie Kock

aujourd’hui encore, le yoga est un vecteur de « soft power ».

L’ONU a approuvé une journée internationale du yoga et le parti nationaliste au pouvoir le promeut comme un art millénaire et pure, jouant justement sur ce malentendu historique.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Most Voted
Newest Oldest
Retour à l'intérieur des lignes
Voir tous les commentaires
Senechal

Très intéressant merci beaucoup

1
0
SVP, laissez-moi un commentairex